Cher Opéra de Paris...

Cher Opéra de Paris,


Jeunes de la dite Génération Y, nous sommes le public enthousiaste de tes dernières réalisations. Nous avons déambulé avec bonheur sous les ors du Palais Garnier pour découvrir la richesse du 20ème siècle à travers les corps de 20 danseurs. Merci pour cette représentation d'un nouveau genre qui bouscule les rapports entre les spectateurs, les artistes et les œuvres. Merci aussi de prendre le risque de l'expérimentation.

C'est avec impatience que nous avons attendu de découvrir la 3ème Scène, ravies de voir une idée qui nous trottait dans la tête concrétisée par la première des institutions culturelles françaises. Il est essentiel pour nous que la toile soit aussi le terrain de jeu de l'excellence artistique, essentiel que les artistes et ceux qui les présentent saisissent l'opportunité de diffuser et créer autrement, tirant partie des nouveaux fonctionnements et pratiques issues des mutations numériques. 

Aujourd'hui, nous sommes enthousiastes et impatientes : enthousiastes de voir que l'Opéra donne à la 3ème scène une place équivalente à ses deux lieux mythiques, et impatientes de pousser plus loin l'expérience. La 3ème Scène est un magnifique outil pour développer l'interactivité 2.0, accueillir des œuvres numériques auto-génératives, augmenter l'expérience du public venu découvrir les spectacles dans les salles, etc. Nous saluons le geste d'ouverture de cette plateforme et souhaiterions te présenter quelques idées et dispositifs simples à mettre en œuvre pour en faire le lieu d'un dialogue singulier avec les publics. 

Nous sommes deux jeunes femmes passionnées par la création artistique. Nous déployons aujourd'hui nos envies et nos énergies à contribuer à la transformation des institutions culturelles pour leur permettre de tenir leur place dans un monde en perpétuel mouvement. Associées au sein d'Artistik Bazaar, c'est avant tout en temps que public et citoyennes que nous t'adressons ce message, attachées que nous sommes à défendre l'art et sa fonction d'éclaireur. 


Persuadée que tu sauras déceler entre ces quelques lignes notre envie de contribuer et de prendre part à la vie de ta vénérable institution, nous attentons une réponse de ta part sur Facebook, twitter ou simplement par email, autant de gadgets fort utiles dont, nous n'en doutons pas, tu uses au quotidien. 


Avec notre meilleure considération,


Marine Birot et Marine Ulrich pour Artistik Bazaar

Écrire commentaire

Commentaires : 0