Imagine la culture de demain - European Lab 2015

Rien de tel qu’un week-end prolongé du mois de mai pour s’offrir une échappée, prendre un peu d’air et refaire le monde.

Les 11, 12 et 13 mai, Artistik Bazaar était à l’European Lab, le Forum de l’innovation culturelle qui rassemblait la jeune génération de ceux qui, en France et en Europe, construisent le paysage culturel de demain. Au programme : des rencontres et  tables rondes pour explorer de la cave au grenier les nouvelles tendances du secteur culturel, des coffee & experts où croiser LA personnalité qui  vous inspire, prendre conseil ou challenger son projet, et des temps d’échanges informels dans le Hall de l’Hôtel de Région de Lyon Confluences. Le tout était savamment orchestré par l’agence Arty Farty en parallèle des Nuits Sonores, célèbre festival de musiques électro qui permettait aux invités de s’offrir une parenthèse électronique entre deux plénières.

L’initiative est belle. Donner la parole à la jeune génération d’acteurs européens pour réinventer les modèles culturels de demain, c’est permettre à une jeunesse résolument optimiste de déployer une créativité nouvelle pour penser la culture autrement. C’est faire fi des Cassandre pour déceler les signaux encourageants qui affleurent du côté de l’économie collaborative, des industries créatives ou du digital.

C’est une génération d’entrepreneurs qu’on y a croisé : des gros, des petits, ceux qui ont pignons sur rue et ceux qui se lancent, un esprit de start-up, et des gens qui se sont remontés les manches avec l’envie de se lancer pour voir loin et faire différemment. 


Faire ! Voilà l’injonction que nous retiendrons. Notre génération se lance, elle a les outils en main pour essayer, expérimenter et rebondir parce que l’échec fait forcément partie de l’aventure. Les clés du renouvellement de l’écosystème culturel et de son modèle économique appartiennent à ceux qui n’auront pas peur de se tromper : en explorant de nouveaux modèles, ils démontreront que l’art et la culture ont encore de beaux jours devant eux !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0