"le ciel, la nuit, le texte, le peuple, la fête"

Palais des Papes, Avignon, Festival

 

 

 

"... Dans cette ville minérale, chaque année, le sens fleurit, contredisant tous les désenchantements politiques et toutes les déplorations. Nous en reviendrons toujours à ces quelques mots de Vilar définissant d'un trait notre Festival : « le ciel, la nuit, le texte, le peuple, la fête ». Mais un ciel qui ne soit pas autoritaire, une nuit qui ne soit pas celle du désespoir, un texte qui, classique ou inédit, soit nécessairement notre contemporain, un peuple qui soit fier de ses différences et une fête qui soit celle de l'esprit".

 

 

Olivier Py

Extrait de la préface du programme du 68ème Festival d'Avignon

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0