Qui-vive

Il était une fois une joyeuse bande de magiciens qui avaient décidé qu'en fait de magie ils préféraient faire apparaitre les ficelles plutôt que disparaître les lapins. 

Le procédé est simple : surprendre le public d'un coup de baguette et puis 1...2...3 sous ses yeux ébahis : lui révéler par quels artifices sa conscience et son attention ont pu si aisément se laisser endormir, allant jusqu'à attribuer de mystérieux pouvoirs à de rusés garnements. De là à nous prendre pour des imbéciles, il n'y a qu'un pas me direz vous. Et ce pas, la Compagnie le Phalène le franchit plus d'une fois, pour le plus grand plaisir du spectateur qui, sous ses grands airs de "à moi on ne me la fait pas..." se laisse tout bonnement berner par un peu de pourdre de perlin-pinpin. 

 

Jouer du détournement d'attention, tirer parti des "temps faibles" et flirter ainsi avec la "croyance", ce supplément de pouvoir que l'on est si vite prêt à accorder à tout ce qui nous convainc, nous séduit ou nous attire comme malgré nous : voilà précisément l'objet de ce spectacle. On en rit et on en redemmande. Ainsi mise à nue la magie ne perd rien de son pouvoir jubilatoire, elle nous en met plein les yeux, les "oh" et les "ah" fusent de toute part rapidement suivis du sourrire de celui qui comprend que tout est en fait bien plus simple qu'on a pu le croire...

 

Mais si la Compagnie La Phalène s'amuse ainsi à dépouiller la magie de ses artifices, ce n'est pas juste pour révéler ses "trucs" à quelques curieux. C'est plutôt pour nous faire réfléchir sur le pouvoir des illusions et de notre capacité à nous laisser berner d'autres magiciens qui sévissent au grand jour : médias, politiques et autres prestidigitateurs de talent...

 

Qui-vive de la Cie Le Phalène

Théâtre Sylvia Montfort dans cadre du Festival des Illusions

Réservation sur www.lemonfort.fr

Du 5 au 23 mars 2014

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0